Les lettres de Rose : Clarisse Sabard

Ce roman m’a été offert pour Noël 2019, par mon amie Eléonore. Je viens de le terminer et j’ai beaucoup apprécié la plume de cette auteure. Très romance mais qui est très bien écrit. Clarisse est l’auteure de 9 ouvrages parus chez Charleston et Pocket. Je vous laisserais la liste en fin de chronique pour que vous puissiez lire entièrement cet article.

Lola, 30 ans, adoptée à l’âge de trois mois, travaille dans la sandwicherie de ses parents en attendant de trouver un autre emploi pour voler de ses propres ailes. Tristan, son meilleur ami, confident, grand frère est toujours présent et riche de bons conseils.

Elle reçoit un appel téléphonique qui va la bouleverser et va aussitôt contacter Tristan pour lui raconter. Elle est demandée à voir le notaire de sa grand-mère biologique qui vient de décéder et qui lui laisse un bel héritage. Elle doit se rendre au plus vite à Aubery.

Elle y va, partant peut-être à l’aventure, à la découverte de ces ascendants, Rose sa grand-mère, Louise son arrière-grand-mère.

Dans ce roman, nous allons suivre la vie de quatre femmes, quatre générations qui ont lien très proche de Lola. Lequel ? pour en savoir plus, je vous invite à le lire.

Ce roman, je l’ai beaucoup aimé, conseillé par un ami Hervé, grand lecteur de romances mais qui a un très bon goût pour nous permettre de connaître des auteures diverses et variées. Nous avons les mêmes goûts littéraires ou les auteurs que nous aimons sont les mêmes.

Voici les romans que vous pourrez trouver dans toutes les librairies, les plateformes,

Portrait d’auteur : Jean-Paul Le Denmat

Bonjour, je continue de faire mes portraits d’auteurs, interviews.

Je vous présente Jean-Paul Le Denmat qui a bien voulu se dévoiler un peu.

1/POUVEZ-VOUS VOUS PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

J’ai 67 ans, je suis né et vis en Centre Bretagne. Retraité. Papy de 6 petits-enfants. Je suis passionné de littérature et de cinéma. J’aime la marche. Je bricole, je jardine en digne fils – j’espère de paysan. L’écriture des textes, du scénario et la mise en scène du Spectacle de l’Abbaye de Bon Repos a comblé mon envie de créer durant 23 ans. Je me consacre aujourd’hui à l’écriture. Mon souhait depuis toujours.

2/QUAND AVEZ-VOUS COMMENCE A ECRIRE ? (enfance, adolescence….)

Adolescent (13-14 ans) j’ai commencé par écrire de la poésie.

3/ QU’EST-CE QUI VOUS A DONNE L’ENVIE D’ECRIRE ?

J’étais boulimique de lecture (littérature blanche surtout les grands classiques contemporains. Très peu de littérature noire) et de cinéma. C’est suite à un stage d’écriture de scénario à l’ARC atelier régional de cinéma que j’ai commencé l’écriture d’un premier roman policier-fantastique. Début des années 80.

4/ CONNAISSEZ-VOUS D’AUTRES ECRIVAINS, EDITEURS OU LIBRAIRES ? SI OUI, LESQUELLES ?

J’ai rencontré et fait connaissance avec quelques romanciers et éditeurs bretons dans les salons régionaux… Très peu prolifique pendant 25 ans mes sorties et rencontres étaient peu nombreuses….

5/ COMMENT VOUS EST VENU L’IDEE DE PUBLIER VOTRE OEUVRE ?

Je pense que tous ceux qui écrivent ont ce souhait. Ont écrit très rarement pour soi avec l’envie d’être lu, connu, voire reconnu… Enfin, je crois. J’ai mis et je mets encore beaucoup de temps à écrire un roman. Lorsque j’ai terminé « Les griffes de l’ange », je l’ai envoyé à 2 ou 3 éditeurs régionaux. J’ai eu de la chance d’être publié chez Liv’Editions. Merci à Yannick Auffray et Lionel Forlot. Aujourd’hui mon seul désir est d’écrire.

6/ QUEL MODE DE PUBLICATION AVEZ-VOUS CHOISI ? EN AUTO-EDITION ou AVEC UNE MAISON D’EDITION ?

Maison d’édition depuis le début. Liv’Editions ; Chemin Faisant (collectif) – Editions du Palémon aujourd’hui.

7/ ETES-VOUS SATISFAIT DE VOTRE PUBLICATION ?

Très satisfait. Il faut écrire, travailler sans cesse. Devenir meilleur. Il ne s’agit pas pour moi de multiplier les publication (j’en suis d’ailleurs incapable) mais aller au bout ou presque du meilleur de moi-même. Corriger encore et encore….

8/ QUEL SENTIMENT AVEZ-VOUS RESSENTI LORSQUE VOTRE LIVRE A ETE PUBLIE ?

Content. Très content. Et surtout envie de commencer un autre roman. De vivre une autre aventure avec mes personnages.

9/ AU MOMENT DE LA SORTIE DE VOTRE LIVRE, EN AVEZ-VOUS PARLE PUBLIQUEMENT ? (page auteur fbk, blog perso., site perso, groupes fbk, famille amis).

En 2000 pas de réseaux sociaux. Quelques articles de presse et mon petit réseau perso.

10/ AVEZ-VOUS PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU PROJET EST-IL EN COURS D’ECRITURE ? (futur proche ou lointain) ?

4 romans publiés : Les Griffes de l’Ange – La nuit des ombres – La stratégie des ombres – La nef des damné.

1 manuscrit terminé : En attendant l’Eternité

1 série de nouvelles littérature blanche en cours

1 roman en gestation

11/ AVEZ-VOUS PARTICIPE A DES CONCOURS LITTERAIRES, DES SEANCES DE DEDICACES, DES SALONS DU LIVRE ?

Aucun concours littéraire pour le moment, de nombreuses séances de dédicaces et plusieurs salons en Bretagne. Une fois le salon du livre à Paris.

12/ AVEZ-VOUS PARTICIPE A DES SEANCES DE DEDICACES ? QUEL A ETE VOTRE RESSENTI ?

Un grand plaisir de partager avec les lecteurs et les lectrices. Aujourd’hui de nombreux partages s’effectuent via les réseaux sociaux (FB pour moi) et les groupes de lecture. Un élément clé pour se faire connaître. Un grand merci à ceux et celles qui nous offrent cette opportunité.

Belle découverte de cet auteur Breton et sympa.

Je remercie Jean-Paul d’avoir répondu à mes questions.

Le temps d’un livre

Eve Borelli : auteure feelgood

Bonjour tout le monde, j’avais entendu parler de l’auteure Eve Borelli mais ne m’étais jamais plongé dans ses romans. Elle en a écrit 27 et j’en déniché 3, mais où ça : c’est EasyCash.

J’ai trouvé les 3ers. Quand je vais chez EasyCash, je repars toujours avec des trouvailles. De plus, le personnel dans celui de Vannes est formidable, aimable, courtois, d’ailleurs je leur ai fait beaucoup d’éloges. Vous avez peut-être un EasyCash près de chez vous, regardez sur google. Moi c’est ce que j’ai fait. Il avait fermé quelques années mais a été repris fort heureusement car ça manquait.

Je vous laisse découvrir cette auteure, n’hésitez pas à écrire un petit commentaire sous l’article. Très bonne lecture, j’attends vos visites ici !

Nos résiliences : Agnès Martin-Lugand

Comme tous les ans, j’attends la parution des romans de plusieurs auteures que je suis depuis le début. Ils annoncent l’arrivée du printemps mais également mon anniversaire, oui oui, je suis une fille de mars.

Le roman d’Agnès Martin-Lugand, je l’ai lu en janvier/février, pourquoi si tardivement alors que d’habitude je me précipite sur le livre pour le dévorer. J’ai pris le temps de le lire (je ne lis pas toute la journée, seulement le soir au calme.

Résumé :

Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir.
Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Mon avis :

Ava et Xavier, se rencontrent, forment une jolie famille avec deux enfants Pénélope et Titouan et ont deux animaux de compagnie, Monsieur (le chien) et Madame (la chatte). Ava a hérité de la galerie de son père et de son grand-père, Xavier est vétérinaire, amoureux tous les deux de leurs professions qu’ils exercent avec passion.

Mais, tout bascule un soir lorsque……une vie, deux vies, 2 familles sont complètement chamboulées. Pour connaître la raison de ce chamboulement, je vous invite à lire ce roman très bien écrit, la plume est très fluide, j’ai retrouvé le même plaisr à me plonger dans l’écriture d’Agnès.

Je vous laisse et espère vous avoir donné envie de le lire. Je vais lui attribuer :

Je t’aime déjà mon fils : Céline Camisuli Simon

Bonsoir,

Ce livre me faisait de l’oeil depuis un moment et j’ai contacté Céline, l’auteur en lui demandant si elle pouvait me le convertir en epub si je l’achetais sur amz. Aussitôt, la réponse fut positive. Je le reçus très rapidement par mail, et avec une jolie dédicace sur mon livre. Première fois que j’avais un roman epub dédicacé, à garder précieusement.

Résumé du livre-témoignage

Entre le moment où vous commencerez cette histoire et l’instant où vous en lirez les dernières lignes, il se sera déroulé 42 mois.

Personne n’est égal en termes de fertilité. En réalité personne n’est égal en rien. Nous traînons tous nos bagages avec nos antécédents, nos émotions, notre passé et tout ce qui fait que nous sommes uniques.

Parfois, il suffit d’une minute et notre vie s’en retrouve entièrement chambardée. Des cris, des pleurs, des rires, de la joie, une chambre d’enfant, une vie de parents.

Mais souvent, malheureusement le chemin est plus long, voire infini.

Bienvenue dans notre monde, celui des infertiles.

Mon avis :

Le monde des bébés, des couples qui souhaitent plus que tout au monde fonder une famille et que la nature en a décidé autrement. Sacrée nature, elle ne devrait pas jouer avec les sentiments. Là, c’est un témoignage poignant, bouleversant, qui prend aux tripes, qui fait sourire, où les larmes peuvent couler à certains moments de la lecture.

Ce jeune couple rencontré lors d’une soirée est fait l’un pour l’autre, quelques temps plus tard, ils se marient et désirent un bébé. Mais le parcours du combattant commence, concevoir oui mais avoir, après des tests de grossesse, des examens sanguins, d’autres examens plus poussés, les déceptions, les joies, les peurs, les pleurs. Ils ne baissent pas les bras.

Je vous conseille vivement de lire ce témoignage. Il ne faut pas baisser les bras, espérer toujours espérer. J’ai vraiment aimé ce livre, court mais très bien écrit.

Je vous souhaite une excellente lecture,

Alerte concours du 14 février au 28 février 2021

ALERTE CONCOURS SUR LIVRES D’ANTAN ET D’AUJOURD’HUI

« Un chouette concours vous est proposé, à partir de 14 hdu dimanche 14 février jusqu’au dimanche 28 février SUR LE GROUPE LIVRES D’ANTANT ET D’AUJOURD’HUI

https://www.facebook.com/groups/266294540495881/

Cinq livres vous sont offerts par les auteurs.

Un grand merci aux auteurs par leurs générosités d’offrir un livre

Sébastien Anne-Marie Charlotte Céline Deolinda

Sébastien Théveny : Trouble Je

Anne-Marie Bougret : Ludovic et le voleur de regard

Charlotte Leman : AntidépresSoeurs Tome 1 d’une trilogie

.Céline Camisuli Simon : Exilés

Deolinda Da Silva : A toit ouvert

Pour participer, rien de plus simple, vous devez cependant respecter impérativement les conditions ci-après liker les pages auteurs, ma page, partager en mode public,\n inviter autant de monde que vous le souhaitez. Il suffit d’être membre du groupe

Tirage au sort : le 1er mars 2021 dans la journée.

Eléonore – Valérie – Laetitia – Hervé – Xavier – Manoue

Conditions générales du concours :- liker les pages auteur(e)s et la mienne (la dernière)- participer, partager en mode public, inviter autant de personnes que vous souhaitez en les mentionnant bien. Le concours est également sur mon blog : courage à toutes et tous.

https://www.facebook.com/AnnemarieBougretAutrice/

https://www.facebook.com/deolindadasilva.auteure.9

https://www.facebook.com/sebastien.thevenyauteur.77

https://www.facebook.com/antidepresSoeurs

https://www.facebook.com/QuandManoueLit

https://www.facebook.com/Celinecamisuli

Je vous souhaite un super concours. Jouez bien.

Portrait d’auteure : Charlotte ADAM

1/POUVEZ-VOUS VOUS PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

Je suis Charlotte, une femme de 34 ans (depuis peu), passionnée de lecture depuis l’enfance et, aux dires de mes proches, dotée d’une imagination qui me fait parfois avoir « la tête dans les nuages » ! Je vis en région parisienne. Outre la lecture, et l’écriture, j’aime la nature, les voyages, les animaux. je suis également très gourmande.

2/ QUAND AVEZ-VOUS COMMENCE A ECRIRE ?

Quand j’avais un dizaine d’années, j’ai écrit des histoires courtes dont la plupart avaient pour personnages des animaux du quartier. Ensuite j’ai commencé plusieurs histoires mais je me lassais vite et je ne les terminais pas. Je suis restée pendant une assez longue période sans écrire, et puis j’y suis revenue. Je crois que quand on a porte l’écriture en soi, on ne peut pas lui échapper. J’ai recommencé à écrire vers mes vingt-cinq ans et cette fois je suis allée au bout d’un roman entier. Sans le publier toutefois (pas sur le moment en tout cas).

3/ QU’EST-CE-QUI VOUS A DONNE L’ENVIE D’ECRIRE ?

L’amour des mots et le besoin de traduire en texte les histoires qui trottent dans ma tête. Les idées peuvent survenir suite à une rencontre, une situation qui m’interpelle, une anédocte parfois. Depuis mon enfance, j’ai été habituée à aimer lire, à inventer des histoires (j’étais une fillette assez solitaire, qui s’occupait toute seule pendant des heures). Les deux ont fini par se rejoindre : pourquoi ne pas écrire mes propres histoires ?

4/ CONNAISSEZ-VOUS D’AUTRES ECRIVAINS, EDITEURS OU LIBRAIRES ? SI OUI, LESQUELLES ?

Je connais la plume de plusieurs auto-édités que j’ai rencontrés dans des groupes autour des livres. Dans le registre fantasy, je citerais Florence Jouniaux et Lara Lee Lou Ka, en polar et thriller Cyrille Audebert et Franck Esposito, en littérature contemporaine et réaliste Marie Meyel et Didier Betmalle…. Et ce ne sont que quelques exemples !

5/ COMMENT VOUS EST VENUE L’IDEE DE PUBLIER VOTRE OEUVRE ?

Par une discussion avec une amie. J’écrivais pour moi à l’époque, quand j’ai écrit l’intégralité du tome 1 de « Tuer n’est pas vivre » (mon premier roman publié, une saga mêlant action et suspense), je ne pensais pas du tout le faire lire à quiconque. Je traversais une période émotionnellement compliquée et j’avais trouvé dans l’écriture un vrai dérivatif. J’en ai parlé à cette amie qui m’a dit (sans même m’avoir lue) « lance-toi, tu as entendu de l’auto-édition ? » Tout commençait.

6/ QUEL MODE DE PUBLICATION AVEZ-VOUS CHOISI ? EN AUTO-EDITION ou AVEC UNE MAISON D’EDITION ?

En auto-édition. J’ai débuté ainsi pour avoir les impressions des lecteurs sur ce que j’avais écrit. Les retours étant positifs, j’ai contacté quelques maisons d’édition. Je n’ai pas eu de réponses positives au départ, puis quelques unes sont arrivées. Mais entre temps, j’avais appris beaucoup de choses en auto-édition et échangé avec d’autres auteurs sur les questions d’édition ; l’édition « traditionnelle » ne m’apparaissait plus forcément comme une consécration. J’ai longuement hésité face à deux contrats proposés par de jeunes maisons d’édition mais au final, j’ai préparé décliner leurs propositions : j’avais l’impression qu’elles ne pourraient pas beaucoup améliorer ma visibilité et ne feraient pas grand chose de plus que ce que je commençais à faire moi-même en matière de communication et de promotion. Et j’apprécie énormément la liberté procurée par l’autoédition : seul le lecteur est juge de mon travail et j’ai un vrai contrôle de mes livres.

7/ETES-VOUS SATISFAIT DE VOTRE PUBLICATION ?

Je retravaille énormément mes livres avant de les publier, que ce soit en ebook ou en broché. Je fais appel à des bétas-lecteurs pour me conseiller sur le fond, la forme, repérer d’éventuelles fautes ou coquilles (il en reste toujours même quand l’auteur relit vingt fois son manuscrit). je pense donc proposer au final quelque chose d’abouti. Perfectionniste dans l’âme, je ne vois pas proposer aux lecteurs un livre dont j’aurais l’impression qu’il doit encore être retravaillé.

8/QUEL SENTIMENT AVEZ-VOUS RESSENTI LORSQUE VOTRE LIVRE A ETE PUBLIE ?

J’étais fébrile lors de la publication du tome 1 de « Tuer n’est pas vivre », très anxieuse de connaître les premières impressions des lecteurs. J’étais complètement inconnue, donc les retours seraient objectifs (du moins je l’espérais). Ca s’est très bien passé. Mais à chaque fois que je sors un nouvel opus de cette série (le tome 4 « les ombres du passé » vient de paraître), je ressens toujours ce trac. Idem quand j’ai sorti « Cinq nuances de polars », un recueil de nouvelles policières et criminelles : les lecteurs qui me suivaient avec la série « Tuer n’est pas vivre » allaient-ils adhérer à ce recueil complètement différent (même si on restait tout de même dans le registre du thriller/polar) ?

9/ AU MOMENT DE LA SORTIE DE VOTRE LIVRE, EN AVEZ-VOUS PARLE PUBLIQUEMENT ?

Sur les réseaux sociaux (Facebook et Intagram), c’était absolument nécessaire pour faire connaître le livre. Se constituer un lectorat quand on est en auto-édition est long, très long. Et l’exercice de communiquer sur son propre livre n’est pas évident, là aussi on apprend avec le temps.

10/ AVEZ-VOUS PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU PROJET EST-IL EN COURS D’ECRITURE (FUTURE PROCHE OU LOINTAIN) ?

J’ai publié 4 tomes de la série « tuer n’est pas vivre » qui mêle action et suspense avec également une histoire d’amour compliquée, le tout se déroulant dans les milieux criminels new-yorkais où l’on suit les péripéties d’un tueur professionnel, Wade Bennett.

J’ai également publié « Cinq nuances de polars », un recueil contenant cinq nouvelles policières et criminelles aux tonalités différentes, du ton le plus léger au plus sombre : comédie policière régionale, enquête à énigme, suspense psychologique, thriller survivaliste, road-trip noir.

Pour les projets d’écriture à venir, je n’ai rien de prévu dans l’immédiat, même si j’ai plein d’idées en tête, il faut que je sélectionne ce qui offre matière à faire un livre.

11/ AVEZ-VOUS PARTICIPE A DES CONCOURS LITTERAIRES, DES SEANCES DE DEDICACES, DES SALONS DU LIVRE ?

Un concours, une fois dont je garde un assez mauvais souvenir. Nous devions être évalués par un « comité de lecture » mais celui-ci s’est réduit à deux personnes, dont une qui disait qu’elle n’aimait pas les polars en général, donc je n’ai pas trouvé cela très crédible (les polars étaient acceptés dans ce concours). On trouve de tout sur Internet et les réseaux sociaux, depuis j’ai appris à faire la part des choses et à ne pas me précipiter.

12/ AVEZ-VOUS PARTICIPE A DES SEANCES DE DEDICACES ? QUEL A ETE VOTRE RESSENTI ?

Non pas du tout. au départ parce que j’étais réticente à l’idée de « m’exposer », ce n’est pas trop mon truc. J’adore échanger via internet, les réseaux sociaux, les groupes de discussion mais je préfère que les lecteurs connaissent ma plume que mon visage. Je suis quelqu’un de réservé sur ma vie personnelle aussi. Je commençais à réfléchir sérieusement à la question quand la crise sanitaire est arrivée, la question ne se posait plus (pour le moment).

Retrouvez Charlotte Adam sur :

facebook

https://www.facebook.com/CharlotteAdamAuteur

le blog de l’auteure

https://www.charlotteadamromanciere.com/

Charlotte, un grand merci pour le temps que tu as consacré à répondre au questionnaire. Le voici en ligne.

Le temps d’un livre

Portrait d’auteure : Deolinda Da Silva

Bonjour, voici le portrait de Deolinda Da Silva que vous allez découvrir comme je l’ai fait lorsque j’ai reçu le questionnaire.

Partons au Portugal, retrouver Deolinda……

PEUX-TU TE PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

Bonjour, je m’appelle Deolinda Da Silva, j’ai 56 ans. Je vis au Portugal depuis 16 ans, après avoir vécu en France 37 ans. Je suis mariée et maman de 2 filles et grand-mère de 2 petites-filles. Actuellement, j’ai 2 métiers, secrétaire commerciale le jour et auteure la nuit.

1/ QUAND AS-TU COMMENCE A ECRIRE ?

J’ai commencé à écrire à l’âge de 12 ans environ. Il y a peu de temps, j’ai retrouvé plusieurs cahiers d’école avec des petites histoires que j’avais écrites alors que je n’étais qu’une jeune adolescente, ainsi que de nombreux écrits et phrases que je notais par ci par là, au fur et à mesure que je grandissais. Phrases et chapitres que j’ai d’ailleurs inclus dans mon premier roman « A toit ouvert » pendant l’écriture. A l’époque, je ne savais pas pourquoi je les écrivais mais rien n’est un hasard.

2/ QU’EST-CE QUI T’AS DONNE ENVIE D’ECRIRE ?

Rien de spécifique ne m’a donné envie d’écrire. J’ai écrit comme ça s’en savoir pourquoi. C’était comme une survie, une chose essentielle dans mon quotidien. Peut-être enfant, était-ce une manière de m’évader de mon quotidien, de rêver, de vivre dans mon monde imaginaire. Je ne sais pas vraiment ! J’avais tout simplement le besoin d’écrire.

3/AVANT LA PUBLICATION DE TON LIVRE, CONNAISSAIS-TU D’AUTRES ECRIVAINS, EDITEURS ?

Non, je ne connaissais personne dans le monde de la littérature.

4/ COMMENT T’ES VENU L’IDEE DE PUBLIER ?

Un rêve inimaginable que j’avais depuis l’adolescence. J’étais timide, trop timide et je n’ai jamais osé faire le pas. Et puis, je me suis mariée. Je suis devenue maman et j’ai laissé de côté ce rêve dans un petit coin de ma tête. Les années sont passées mais, chaque fois, l’écriture me rattrapait, comme pour me rappeler que je n’avais pas encore réalisé mon rêve, celui qui me tenait tant à coeur. Jusqu’au jour où, en 2018, je me suis mise véritablement à l’écriture.

5/ PENDANT QUE TU ECRIVAIS, AS-TU EU L’IDEE DE PUBLIER EN AUTOEDITION, SOUS UNE MAISON D’EDITION ?

Mon rêve était de pouvoir publier dans une grande maison d’édition, comme beaucoup d’auteurs, je pense.

6/TE RAPPELLES-TU TON SENTIMENT LORSQUE TON PREMIER LIVRE A ETE PUBLIE ?

Je n’en croyais pas mes yeux. Je voulais rire et pleurer en même temps et je me sentais si fière, d’avoir pu mener ce projet ce roman jusqu’à la fin.

7/ AU MOMENT DE LA SORTIE DE TON LIVRE, EN AS-TU PARLE PUBLIQUEMENT ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, familles, amis)

Quelques mois auparavant, j’ai créé une page Instagram. A l’époque, je n’y comprenais rien aux réseaux sociaux. A la sortie de mon premier roman, j’ai immédiatement crée mon profil et ma page auteure sur Fbk, suite aux conseils de ma maison d’édition qui, à ce moment-là m’a bien aidée pour divulguer mon livre. Je me suis laissée guider par ma fille, Alexie, qui est très calée dans ce domaine. D’ailleurs, c’est elle qui illustre les couvertures de tous mes livres. Et bien entendu, j’en ai beaucoup parlé autour de moi.

8/ AS-TU PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU EST-IL EN COURS D’ECRITURE, FUTUR PROCHE OU LOINTAIN ?

J’ai publié deux romans écrits en français.

En juillet 2019 « a toit ouvert » aux Editions du Panthéon

En novembre 2020 « Je suis là où tu ne m’attends pas ». aux Editions Le Lys Bleu.

Je suis actuellement au tout début d’écriture de mon troisième roman en français toujours dans le même genre littéraire, romance et une petite pointe de surnaturel ou paranormal.

Entretemps, j’ai aussi traduit moi-même, en langue portugaise, mon 1er roman « A toit ouvert » à la demande de beaucoup de Portugais, intitulé « Thelado aberto » ainsi qu’écrit une romance « Amor en lista de espera » (Amour en liste d’attente) en portugais aussi, qui raconte avec beaucoup d’émotion le quotidien d’un homme dialysé. Une histoire basée sur l’espérance, sur la vie, sur l’amour, sur la famille dans le monde des dialyses. Un cri d’espoir à la vie !

9/ AS-TU PARTICIPE A DES CONCOURS LITTERAIRES, DES SEANCES DE DEDICACES, DES SALONS DU LIVRE ?

J’ai eu la chance d’être invitée à participer à mon premier salon du livre en décembre 2019 à Arnas près de Lyon. J’ai fait ensuite une présentation de mon livre « A toit ouvert » à la Bibliothèque de Viana do Castelo où je vis, au Portugal, pendant l’été, en juillet 2020 en langue française et portugaise. J’ai plusieurs séances de dédicaces à Barcelos (Portugal) dans la galerie marchande de Leclerc mais je n’ai jamais participé à aucun concours littéraire.

10/ AS-TU ETE INVITEE POUR DES SEANCES DE DEDICACES ?

Pour l’instant, c’est toujours moi qui ai pris l’initiative de faire les séances de dédicaces. Maintenant, il faut s’armer de patience et attendre que la pandémie soit contrôlée pour pouvoir espérer, de nouveau, retrouver nos lecteurs et passer un bon moment de partage avec eux. Trop hâte de les retrouver !!!!

Je te remercie Deolinda d’avoir consacré du temps pour dévoiler un peu de ta personnalité. Tes romans m’ont fait des clins d’oeil. Belle continuation,

Très belle découverte d’une auteure qui écrit en français et en portugais.

Utricem Angelus de Nelly Topscher

Après avoir lu beaucoup d’avis positifs sur les romans de Nelly, j’ai voulu connaître la plume après avoir découvert l’auteure dans le questionnaire qu’elle a gentiment rempli. Du coup, j’ai acheté plusieurs de ses livres.

Voici le petit dernier Ultricem Angelus paru le 13 janvier 2021.

Clément et Candice, détectives privés dans la même agence, divorcés mais restés très amis et proches, se voient confier une enquête dans leur région natale. Ils partent tous les deux.

Dans les Ardennes, de nombreux décès de personnes qui ont un lourd passé, vous le découvrez en lisant le livre car je ne vous dévoilerais rien du tout, sont retrouvés dévorés au niveau du visage. Les hommes et les femmes qui sont dévorés, viennent de tous les milieux sociaux mais ont un point en commun. A vous de le découvrir.

Pourquoi ces atrocités ? qui a pu les faire ? Un chien sauvage, un loup ?

Dans ce thriller, j’ai été happée aussitôt que j’ai commencé la lecture tellement la plume de Nelly m’a plu.

J’ai beaucoup aimé ce thriller.

voici ma note :

Le coup de théâtre d’Hortense de Nathalie Brunal

Bonjour tout le monde,

le nouveau roman de Nathalie Brunal, le quatrième opus des aventures d’Hortense et Martha.

Je remercie Nathalie Brunal pour sa confiance de m’avoir offert son petit chouchou en avant-première qui sort aujourd’hui le 5 février.

Dans ce quatrième opus, vous les connaissez certainement si vous avez lu dès le début car il faut pour que ce soit plus sympa.

Dans le contexte actuel que nous vivons tous, le couvre-feu, les magasins qui ferment à 18 H 00, les salles de théâtres, les cinémas et les endroits culturels sont fermés. Merci Monsieur Covid19. Nathalie a souhaité écrire en une pièce de théâtre et je peux vous assurer que c’est vraiment top. Une pièce de théâtre de cette manière j’y vais tout de suite.

Vous êtes bien installés confortablement dans votre fauteuil ou votre canapé, au chaud. Alors c’est pour vous, c’est maintenant :

J’ai adoré cet opus comme tous les romans (je sais je me répète) mais c’est comme ça. Je vous invite à le télécharger sur votre Kindle ou Kobo (eh oui, Nathalie vous le convertit gentiment avec preuve d’achat bien sûr). Mais si vous préférez le papier, remarquez c’est top aussi, il sorti à prix mini………….Aucune hésitation, sortez un peu de vos thrillers, et plongez vous dans les aventures d’Hortense du Tome 1 au tome 4.

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

Du bonheur et des livres...

Le blog pour prendre son bonheur en main !

Bouquins et Papotages

blog de lecture

Le battement des Mots

Critiques littéraires de deux jeunes femmes un peu folles, échappées d'un livre mystérieux et désirant vous inciter à la lecture !

Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

PAUSE POLARS

Polars, thrillers, littérature, romans, livres tous mes avis de lectures

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

Les lectures de Louise

" La lecture est une amitié " Marcel Proust

Lionel Touzellier

"l'écriture est la peinture de la voix"

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

Camille Baichère

Soyons curieux !

Le “Ressenti“ de Jean-Paul

Parce que lire c'est vivre…

Ilôt lecture

Partage d'aventures et de découvertes littéraires.

Le Parfum des Mots - Manga Berugi

Enivrez-vous avec les mots !

Sin City

Romans - BD - Comics - Manga

Petrosky daily news

Informations futiles et quelques peu culturelles

Chez Sébastien Theveny

Passion d'écrire pour la plaisir de partager

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

Melissa et ses livres

Plonger dans un livre, pour nager dans le bonheur.

Philippe Meisburger Auteur

Site officiel de Philippe Meisburger, auteur.

Le Temps d'un Livre

Bienvenue sur mon blog, lieu de partages et de découvertes littéraires.

Collectif polar : chronique de nuit

Lectures noires, polar, coups de coeur, coup de gueule d'une simple bibliothécaire férue de littératures policières et de l'imaginaire

Les lectures de Mel

"Ne pas posséder un livre, c'est apprécier davantage l'idée de (bientôt) pouvoir en tourner les pages." - Mel R.

Lily B. FRANCIS

AUTEUR INDEPENDANT

La Cocci-Lectrice

Blog Littéraire - "Lire c'est être aussi léger qu'une plume et aussi vagabond que l'imagination !" SophieCsx

Sangpages

ROMANS NOIRS - POLARS - THRILLERS

LittéLecture Blog

Jamais sans un livre !

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :