Portrait d’auteure : Alex Kin

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Bonjour à tous et merci Manoue pour cette proposition d’interview. Je m’appelle Alex, j’ai 37 ans et je vis en Touraine avec mon mari et mes 3 enfants. Je suis l’auteure de 2 comédies romantiques auto-éditées : « Mon prince ne viendra pas (Tant pis, je ferais sans !) » publiée en juillet 2019, et « Notre échappée belle » parue en avril 2020.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

Dès l’enfance ! D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours écrit.

3/ Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ?

Impossible de m’en souvenir ! Je crois que j’ai toujours eu ça en moi, c’est un besoin, impossible de me passer de l’écriture.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou librairies ? Si oui, lesquelles ?

Grâce aux réseaux sociaux, je suis en contact avec un certain nombre d’auteurs, mais je ne m’aventurerais pas à les citer tous, car la liste serait trop longue et j’aurais trop peur d’oublier quelqu’un ! Mais j’apprécie vraiment de faire partie de cette communauté d’auteurs. Je n’ai en revanche pas trop de contacts avec des éditeurs ou des librairies, à mon grand regret pour ces derniers !

5/ Comment vous est venu l’idée de publier votre oeuvre ?

J’en ai toujours eu envie, mais ce sont des amies qui m’ont encouragée à franchir le pas.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? en auto-édition ou avec une maison d’édition ?

J’ai choisi l’auto-édition pour mes deux premiers romans. Je parle bien de choix, car l’auto-édition n’est pas seulement la voie de secours des auteurs refusés par les maisons d’édition comme le pensent encore beaucoup de personnes malheureusement. Cela peut être un choix délibéré pour garder sa liberté, ce qui est mon cas puisque j’ai décliné des propositions d’éditeurs. Mais j’aimerais bien aussi un jour éditer un roman avec une maison d’édition, pour voir comment cela peut se passer.

7/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

D’abord de l’angoisse ! L’angoisse de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir fourni suffisamment d’efforts, que les lecteurs ne soient pas satisfaits du résultat. Et ensuite, du soulagement et de la joie quand j’ai commencé à recevoir de jolis retours de lectures. Publier un livre, c’est pire que les montagnes russes en terme d’émotion !

8/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Très satisfaite ! C’est le fruit d’un très long travail, chronophage et parfois rébarbatif quand on entre dans les détails de la correction et les nombreuses relectures, mais c’est une grande satisfaction d’aboutir à un manuscrit digne d’être présenté aux lecteurs.

9/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

J’ai essayé d’en parler autant que possible. J’ai fait mon apparition progressive sur les réseaux sociaux à cette occasion, d’abord sur Facebook puis Instagram. J’ai également créér un site pour présenter mes romans et mes actualités littéraires.

J’en ai également parlé autour de moi, à ma famille, mes amis, mes collègues. J’ai essayé de ne pas trop les embêter avec ça mais j’étais tellement enthousiaste que je ne suis pas certaine d’être arrivé !

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ? Un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

A ce jour, j’ai publié deux romans. Les suites de ces romans sont en cours d’écriture. La suite de « Notre échappée belle » est prévue à l’automne 2020, celle de « Mon prince ne viendra pas » au printemps 2021.

J’ai également un projet de roman historique, et un autre projet contemporain qui émerge en parallèle. j’aime avoir de nombreux projets en perspective, mêmes si il est toujours frustrant de ne pas avoir plus de temps pour les concrétiser rapidement.

11/ Avez-vous participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

Je n’ai toujours pas participé à des concours, en revanche, j’ai déjà participé à des salons du livre et à des séances de dédicaces.

12/ Avez-vous participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

J’adore aller à la rencontre des lecteurs, et c’est une énorme frustration d’avoir vécu l’annulation de toutes les rencontres prévues ce printemps à cause du Covid. J’attends avec impatience les prochains salons et séances de dédicaces prévus cet automne, en espérant que la situation sanitaire se sera améliorée à ce moment-là.

3 réflexions au sujet de « Portrait d’auteure : Alex Kin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s