Alphonsine : Diane Averland

Bonjour, Caroline, directrice de la Maison de l’Edition : La Plume de l’édition m’avait envoyé plusieurs manuscrits dont Alphonsine mais plusieurs autres. La date de sortie étant arrivée, je fais les retours.

Résumé :

« A trente ans, j’ai décidé d’adopter un vieux. C’est lors de ce tournant de mon existence que je me suis dit que les choses devaient changer. C’est vrai, après tout, qu’avais-je fais de bien dans la vie ? Avais-je apporté ma pierre à l’édifice de la société qui avait tant fait pour moi ? Avais-je réussi à trouver un sens à mon existence ? Rien de cela, que nenni, niet. Au moins, pouvais-je être utile à quelqu’un et clamer (discrètement quand même) mon désaccord à la face du monde, concernant l’abandon de nos ancêtres. »

Quand Alphonsine, pétillante septuagénaire au caractère bien trempé, quitte la S.P.P.A. (Société Protectrice des Personnes Âgées) pour entrer dans la vie de Charlotte, jeune femme réservée et introvertie, c’est un tremblement de terre !  Les débuts de cohabitation sont animés et cocasses. Mais la carapace de ces deux femmes cache une blessure secrète, que l’autre va tout faire pour soigner.

Drôle et sentimental à la fois, Alphonsine est un roman frais et attachant, qui fait simplement du bien.

Mon avis :

Un bouquin frais et drôle qui se dévore à grande vitesse ! Une comédie aussi hilarante que touchante où l’on découvre Alphonsine, cette pétillante septuagénaire au caractère bien trempé et Charlotte, cette jeune femme réservée et introvertie. Mais la carapace de ces deux femmes cache une blessure secrète, que l’autre va tout faire pour soigner.A découvrir sans tarder !

Paru le 27.05.2020

La Plume de l’édition : cliquez sur le lien qui se trouve sur la page d’accueil à droite du blog ou ici

https://plume-edition.fr/

Belle lecture, et venez donner votre avis sur le blog et sur celui de la maison d’édition.

Quand la factrice dépose du courrier dans ma boîte aux lettres,

Aujourd’hui, je suis trop heureuse d’être allée récupérer mon courrier, elle était pleine à craquer et que pour moi, d’abord. J’ai une fan poilue qui me suit.

commande passée lundi a.midi chez France Loisirs, reçue aujourd’hui……et il y avait beaucoup beaucoup de choses ! Ma Funky a joué le jeu pour être sur la photo.

Vous avez vu, Funky est devenue fan de Nathalie Brunal… Je vous donne les romans :

Parution du 25 mai 2020 : Le défi d’Apolline : Nathalie Brunal . J’avais dit à Nathalie que dès qu’il sortirait en librairie, j’irais me l’offrir, ben voilà, il est chez moi.

Les enquêtes de Maud Delage Tomes 1 & 2 de Marie-Bernadette Dupuy (le 2 m’a été offert par FL)

Lara « La valse des soupçons 2 » de Marie-Bernadette Dupuy

Desserts des régions de France (cadeau offert par FL).

Je sais, j’ai de quoi lire mais de toute manière ce blog est consacré à la lecture, mes achats….

Si vous souhaitez les résumés de mes achats, je les ferais dans un autre article.

Belle journée ensoleillée en compagnie de livres, que demandez de plus.

Tous en librairies, ça vous dit

Coucou, oui oui, tous en librairies….

En mai, fais ce qu’il te plaît, moi c’est direction librairies, les vraies !!!! Donc pour vous donner une petite idée, j’ai fait ma sélection, le reste à venir, là ce sont des romans et des feel good. Il en faut pour tous les goûts.

Marie-Bernadette Dupuy : tome 2 Lara « la valse des soupçons » (20 mai)

Lara tome 2 : La valse des soupçons :
Après trois ans passés au Venezuela, où ils se sont réfugiés pour fuir les menaces qui pesaient sur eux, Lara et Olivier reviennent à Locmariaquer, suite à l’annonce inespérée du retour du père de Lara, Louis Fleury. Mais le bonheur des retrouvailles est de courte durée. Lara ne reconnaît plus son père en l’homme tourmenté qu’il est devenu, et la mort continue de rôder sur le Morbihan.
D’autres crimes ont été commis durant leur absence, toujours selon le même rituel. Malgré les efforts de Nicolas Renan, promu commissaire, l’enquête stagne. Les choses s’enveniment quand deux nouveaux meurtres viennent semer la panique dans la région.
Lara et Olivier devront-ils fuir à nouveau pour sauver leur vie ?

Agnès Martin-Lugand : Les résiliences (20 mai)

Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir.

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Laurence Peyrin : les jours brûlants (27 mai)

Pourquoi une épouse amoureuse, une mère aimante, décide-t-elle de disparaître ?
 
À 37 ans, Joanne mène une vie sereine à Modesto, jolie ville de Californie, en cette fin des années 1970. Elle a deux enfants, un mari attentionné, et veille sur eux avec affection.
Et puis… alors qu’elle rentre de la bibliothèque, Joanne est agressée. Un homme surgit, la fait tomber, l’insulte, la frappe pour lui voler son sac. Joanne s’en tire avec des contusions, mais à l’intérieur d’elle-même, tout a volé en éclats. Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Son mari, ses enfants, ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur.
Alors elle s’en va. Laissant tout derrière elle, elle monte dans sa Ford Pinto beige et prend la Golden State Highway. Direction Las Vegas.
C’est là, dans la Cité du Péché, qu’une main va se tendre vers elle. Et lui offrir un refuge inattendu. Cela suffira-t-il à lui redonner le goût de l’innocence heureuse ?

EN JUIN :

Lorraine Fouchet : j’ai failli te manquer (04/06)

Rattraper le temps perdu

Lise et Cerise n’ont en commun que la rime. Tout oppose la mère et la fille. D’ailleurs c’est simple, Lise voulait un garçon. À la mort d’Axel, mari et père adoré, les deux femmes se retrouvent en tête à tête, et se repoussent comme des aimants réfractaires. Mais une inconnue s’invite dans l’équation. Elle efface tout, même les ressentiments, et apporte d’inespérées retrouvailles. Car il n’est jamais trop tard pour s’aimer… Dans la famille Venoge, on se déchire avec panache. Pourtant, la tendresse est bien là, en embuscade, et lorsqu’elle s’engouffre enfin dans la brèche, elle transforme les années perdues en heures gagnées. Lorraine Fouchet nous l’affirme,
le bonheur est réservé à tout le monde.

Laure Manel : Le sourire des fées (suite du roman La mélancolie du kangourou)

 » Rose l’a dit à Lou : il faut croire encore au bonheur. Elle a toujours eu le don pour apporter de la joie à partir de presque rien. Un joli paysage, une belle lumière, le parfum d’une pivoine, le goût du chocolat noir attrapé avec la langue sur le fouet à pâtisserie, un bon repas, un fou rire qui tire les larmes, respirer à pleins poumons, danser, jouer… Ce sont ces petites doses de bonheur à pratiquer au quotidien. C’est à cela qu’il faut s’accrocher. « 

Jamais il n’y a eu plus d’urgence à aimer

Virginie Grimaldi : Et que ne durent que les moments doux

L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.
L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.
L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.

C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

Avec une infinie justesse et beaucoup d’humour, Virginie Grimaldi déroule le fil de leur existence et nous invite à partager leurs joies et leurs angoisses, mais aussi les souvenirs, les rêves et les espoirs.

Voili voilà, je reviendrais plus tard ou un autre jour pour vous donner d’autres titres et auteurs. Attention il y a également celui-là, exclusivement chez France Loisirs. le 25 mai. Moi j’y vais moi j’y vais.

Linda : on es tous pour Linda Linda

Bonjour tout le monde,

Linda Dasilva participe à un concours et le titre de son journal c’est ici, je vous laisse cliquer tous les jours pour qu’elle puisse gagner. Hier, elle était à l’honneur sur mon blog, ce matin, j’ai eu envie de lui faire une petite surprise.

C’est une auteure que j’aime beaucoup, souriante, agréable, j’aimerais vraiment qu’elle gagne. Je vous laisse le lien et ne me dîtes pas que vous ne savez pas cliquer, je ne vous crois pas.https://concours.librinova.com/concours/journal-de-bord-du-confinement/participations/911-cher-journal?fbclid=IwAR37anJTJvcis2xMPfJYyNEaDaL9CggccOU1x91vsbDp6gb9ETkuxEep53U

Linda, si jamais tu passes en Bretagne, fais un arrêt sur Vannes, Bisous

Très belle journée à toutes et tous,

Le temps d’un livre/Manoue

Solidarité – 64 textes réunis dans un ebook pour soutenir l’hôpital public.

Ce qui nous vivons actuellement est horrible, il faut prendre soin de tout le monde, de vous, vos proches, vos amis, voisins. Pour cela, 64 auteurs se sont regroupés dans un recueil qui sera uniquement lisible en e-book et sur toutes les plateformes : je retransmets ce que vous pourriez lire sur le site

http://livrehebdo.fr

Françoise Bourdin, Raphaëlle Giordano, Philippe Jaenada, Yasmina Khadra, Marc Levy, Bernard Minier, Erik Orsenna, Tatiana de Rosnay, Danielle Steel ou encore Christiane Taubira figurent parmi les auteurs de ce livre numérique dont les recettes seront reversées à la Fondation Hôpitaux de Paris- Hôpitaux de France. Editis annonce la parution le 16 avril d’un recueil en format numérique baptisé Des mots par la fenêtre« Tous les bénéfices de cet ouvrage solidaire, écrit par 64 auteurs des maisons d’édition du groupe pendant le confinement, seront reversés en soutien à l’hôpital public et aux soignants », indique le communiqué.

Lettres, poèmes, nouvelles, exercices libres… ces textes inédits sont inspirés par la liberté, l’évasion, l’espoir, la solidarité et signés par Françoise Bourdin, Jean-Paul Delfino, Raphaëlle Girodano, Philippe Jaënada, Yasmina Khadra, Marc Lévy, Bernard Minier, Erik Orsénna, Tatiana de Rosnay, Danielle Steel ou encore Christiane Taubira.

Edité par 12-21, l’éditeur numérique du groupe, il sera mis en vente au prix de 4,99 euros sur la plateforme commerciale d’Editis, Lisez.com, et sur tous les sites de e-commerce.

« Celles et ceux qui risquent leur vie »

L’intégralité des recettes sera reversé à la Fondation Hôpitaux de Paris- Hôpitaux de France.

Michèle Benbunan, directrice générale d’Editis, filiale de Vivendi, précise : « A travers la parution de ce recueil, le groupe Editis, ses maisons et ses auteur(e)s souhaitent s’associer à l’élan de solidarité qui, partout en France, émerge spontanément pour saluer et soutenir celles et ceux qui, chaque jour, sont en première ligne face à cette épidémie et risquent leur vie pour sauver celles des autres. »
La liste des auteurs
Jérôme Attal, Laetitia Bally, Frédéric Baptiste, Catherine Bardon, Alain Bentolila, Ariane Bois, Xavier-Marie Bonnot, Françoise Bourdin, Françoise Bourdon, Michel Bussi, Cécile Cabanac , Virginie Caillé-Bastide, Annabelle Combes, Jean-Paul Delfino, Joseph Denize, Isabelle Desesquelles, Victor Dixen, Samuel Doux, Julien Dufresne-Lamy, Jim Fergus, Isabelle Filliozat, Sophie Fontanel, Lorraine Fouchet, Anne-Marie Gaignard, Karine Giebel, Raphaëlle Giordano, Heloise Guay de Bellissen, Serena Giuliano, Anne Icart, Claude Izner, Philippe Jaenada, Jean-Joseph Julaud, Maïa Kanaan-Macaux, Yasmina Khadra, Etienne Klein, Caroline Laurent, Fouad Laroui, Arnaud Le Guilcher, Guillaume Le Quintrec , Marc Levy, Henri Loevenbruck, Sophie Loubière, Louison, Albane Linÿer, Murielle Magellan, Charlye Ménétrier McGrath, Bernard Minier, Nadine Monfils, Viviane Moore, Fabien Olicard, Erik Orsenna, Fabrice Papillon, Camille Pascal, Pierre Pelot, Gwenaële Robert, Tatiana de Rosnay, Romain Slocombe, François-Henri Soulié, Danielle Steel, Christiane Taubira, Colin Thibert, Marjorie Tixier, Rachel Vanier.

Je trouve ce geste magnifique et je voulais le partager sur mon blog.

Belle lecture. Il sera en ligne le 16 avril prochain, à noter dans vos tablettes, calendriers, agendas. 4.99 € pour l’hôpital public. Aidons les car nous ou un de nos proches peut être concerné.

#RESTEZ CHEZ VOUS# #LISEZ#

Donne moi ta main et prends la mienne – Fanny Vandermeersch

Hello, nouvelle chronique d’un roman que j’ai beaucoup aimé le roman de Fanny Vandermeesch, paru début avril que vous pouvez trouver sur Kobo, amazon, librinova à tout petit prix. Dès que j’ai vu la publication passer je me suis précipitée pour voir si ma liseuse préférée pouvait en bénéficier.

Téléchargé – Lu – chroniqué : le tout en un, voilà voilà.

Résumé :

Elle est assise, pétrifiée. Le feu l’entoure, gagne dangereusement du terrain. La chaleur devient insupportable. Elle étouffe, appelle muettement et désespérément une bouffée d’air qui ne vient pas.

Isabelle travaille le matin dans un cabinet vétérinaire avec son amie Manuella alors qu’elle endosse, l’après-midi, le costume de médiatrice animale. Après une pause de quelques semaines et l’arrêt de son activité à l’hôpital des Châtaignes, elle attend la venue d’un nouveau patient à l’écurie, nommé Loen, un homme cabossé par la vie.

Mais depuis plusieurs semaines, le même cauchemar se répète. Elle est prisonnière des flammes et se réveille eu sursaut. Comment s’en débarrasser ? Et si son passé était la clef ?

Deux destins qui se croisent.
Deux âmes profondément marquées par le chagrin, qui vont retrouver la lumière.
Deux mains tendues.

Mon avis :

Un roman magnifique, des êtres fragiles, des destins qui vont emmener à se croiser, des chagrins, deux âmes en peine.

Isabelle, travaille dans une clinique vétérinaire le matin et l’après-midi, elle retrouve au centre équestre les chevaux et poney, elle est thérapeute animale qui permet aux personnes qui ont besoin de se refaire, se ressourcer, de venir s’occuper d’animaux qui vont leur faire du bien.

Loen, a un lourd passé, arrive au centre équestre, il va venir suivre une thérapie et sera suivi par Isabelle. Il ne connait pas le caractère du cheval. Arrivera-t-il ? Saura-t-il se débrouiller ?

Tout au long de cette lecture, vous découvrirez les secrets de famille, les pourquoi de ces cauchemards qui hantent les nuits d’Isabelle. Je ne vous en dis pas plus.

Pour le savoir, je vous invite à découvrir ce merveilleux roman.

Je vous souhaite une agréable lecture,

Je dévoile mes bibliothèques

coucou, j’ai pris la photo de mes bibliothèques dans ma salle, les autres sont rangées mais pas envie de prendre les photos. Les principales sont ici :

Comme j’aime faire des montages de mes articles et de mes chroniques, c’est plus sympa et vivant que le texte sans rien qui donne à peine envie de lire les avis (c’est mon point de vue). Qui jouera le jeu ? alors, j’attends vos photos. Allez déridez-vous un peu…. Il fait un soleil magnifique, c’est le moment de sortir, non pas du tout, si vous avez une terrasse, un balcon, un jardin : profitez pour lire ! moi c’est ce que je fais. Le temps passe doucement mais sûrement.

On continue dans les librairies épisode 2

Coucou, c’est bientôt le week-end, ce soir pour certains, demain pour d’autres. Irez-vous dans une librairie demain ? où avez-vous envie de noter les adresses pour vos futurs lieux de vacances… si vous souhaitez me donner les adresses de vos librairies dans lesquelles vous aimez rentrer, alors, n’hésitez pas, donnez-les moi dans le formulaire de contact du blog, arrêtez de penser, rêver à ce site que je ne citerais jamais sur mon blog. Oui oui, je suis tenace ! je préfère les boutiques qui ont pignon sur rue.

Personnes qui m’ont donné les noms de librairies :

Bruno Bouzounie : (auteur)

Arcachon : http://www.librairiedesmarquises.fr/

Mont-de-Marsan : http://maison-lacoste.fr/

Riberac : https://www.facebook.com/pages/category/Independent-Bookstore/Larbre-A-Palabres-243719195738997/

Mérignac Mondésir : https://www.maisondelapresse.com/

Biscarosse : https://www.facebook.com/pages/category/Bookstore/Librairie-La-Veill%C3%A9e-1005788656145693/

Nathalie Thomas-Verney : (auteure)

Fontainebleau : https://www.facebook.com/LibMichelBlo/

Vaux le Peril : https://www.vaux-livres.fr/

Val André : (lectrice addicte)

Vienne : https://www.librairie-passerelles.fr/

Lons-le-Saunier : http://librairie-lonslesaunier.com/

Agnès Valentin-Bey : (auteure)

Sarzeau : https://www.facebook.com/LibrairieLesPasseursdeMots/

Sophie Detample : (auteure)

Pertuis : http://www.mot-a-mot.fr/

Une cliente du magasin

Locmariaquer : http://www.librairiedugolfe.com/

Audrey F : (lectrice et amie)

Montpellier : https://www.sauramps.com/

St Aunes : https://www.cultura.com/les-magasins/cultura-saint-aunes.html

Linda : auteure

https://www.facebook.com/pressepapierargenteuil/

Laëtitia : amie et lectrice

https://www.leperepenard.com/

bonnes lectures, bonnes découvertes.

Le temps d’un livre

La plume de l’Edition – la maison d’édition de Caroline

Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien. Voilà, je profite du dimanche pour vous proposer plusieurs articles qui seront programmés dans le courant de l’après-midi.

Cette maison d’édition appartient à Caroline (membre du groupe et abonnée au blog) avec qui j’ai discuté par message privé. Vous me connaissez ou pas, j’aime diversifier les articles sur le blog et mettre en avant les maisons d’édition, les auteurs (auto-édités) pour leur donner un coup de pouce.

donc pour vous faire connaître La plume de l’édition, je vous laisse l’article écrit par Caroline

« 

Création de la maison d’édition La Plume de l’Édition

Une maison d’édition qui accompagne entièrement ses auteurs.

Caroline lance sa maison d’édition pour un changement de vie et de profession, uniquement par

passion de la lecture et du contact avec les auteurs. Anciennement employée dans une autre maison

d’édition, elle a développé une vision personnelle des services que se devait de proposer une

maison d’édition : il faut tout simplement accompagner de A à Z les auteurs, de la lecture du

manuscrit à la publication en passant par la promotion des livres dans des salons par exemple.

Elle est accompagnée de Myriam, assistante d’édition, étudiante en licence lettres modernes, et qui

fait partie du comité de lecture, et de Ludovic qui s’occupe de la gestion financière et commerciale. À

eux trois s’ajoutent Évelyne, Nohra, Marc, Océane, Savannah et Perle au comité de lecture. Les

auteurs sont également acteurs de la maison d’édition car ils peuvent également être correcteurs et

illustrateurs. Il s’agit d’un véritable partenariat entre la maison d’édition et les auteurs.

Nos contrats sont basés sur un partenariat avec l’auteur et nous partageons les responsabilités

éditoriales et financières du projet. Le coût d’un livre dépend de beaucoup de paramètres : nombre

de pages, correction orthographique et illustrations s’il y a.

Pour atteindre un plus grand lectorat, notre ligne éditoriale est large mais une sélection est

nécessaire car le but de notre maison d’édition est de promouvoir les auteurs et leurs œuvres : nous

ne pouvons et ne voulons pas vendre quelque chose auquel nous ne croyons pas.

Chez La Plume de l’Édition, les manuscrits réceptionnés sont lus entièrement par au moins trois

personnes du comité de lecture. Ce dernier donne une réponse par mail en cas de refus ou par

téléphone si le manuscrit est accepté, afin de déterminer ensemble si le texte doit être retravaillé ou

non.

Nous proposons un contrat participatif que l’auteur est libre d’accepter ou de refuser. S’il est

d’accord, le partenariat démarre (débute). On lui explique alors les différentes étapes et nous lui

demandons systématiquement son avis, jusqu’à ce que les lecteurs aient le livre entre les mains.

L’avis de l’auteur nous est précieux.

La Plume de l’Édition est une maison d’édition humaine, réelle, qui accompagne ses auteurs du

début à la fin. Éditer un livre et attendre qu’il se vende tout seul n’est pas la marque de fabrique de

la maison. Pour se vendre, un livre doit être lu entièrement par le comité de lecture, validé par ce

dernier, revu et corrigé avec l’auteur et promu par la présence sur des salons, la promotion aux

libraires et la publicité sur internet. »

Chers auteurs, si vous cherchez une maison d’édition contacter Caroline en cliquant sur le lien qui se trouve à droite de la page d’accueil, je suis certaine qu’elle se fera un plaisir de vous répondre.

Un petit coup de pouce à la maison d’édition et aux auteurs.

Manoue

Sorties littéraires – Achats prévus

Bonsoir à tous, bientôt le printemps, mes auteures que je suis depuis le début ont leurs romans qui vont paraître prochainement. Deux d’entre elles seront pour le 26 février. En espérant qu’ils soient arrivés au magasin pour les prendre en sortant du boulot mercredi voir jeudi. Il s’agit de :

  • Agnès Ledig
  • Sophie Tal Men

RESUME : Se le dire enfin Agnès Ledig

De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge. Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, un chat philosophe. Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ? S’il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.

RESUME : Va où le vent te berce Sophie TAL MEN

En intégrant une association de bénévoles à l’hôpital, Gabriel devient berceur de bébés.
Anna, jeune médecin, s’apprête à mettre au monde, seule, son premier enfant.
Chacun a son propre combat à mener, un fossé les sépare, et pourtant leur rencontre va tout changer.
Et si, ensemble, ils apprenaient à se reconstruire ? À vaincre leurs peurs et à affronter les fantômes du passé ?
Les Yeux couleur de pluieEntre mes doigts coule le sableDe battre la chamade… ont révélé la justesse et l’intensité exceptionnelles de Sophie Tal Men pour exprimer les sentiments. Dans ce roman inspiré par le quotidien émouvant de l’hôpital, elle nous invite à ne pas avoir peur lorsque la vie nous tend les bras.

En tous les cas, j’ai hâte de les avoir entre les mains et de les placer dans mes PALS IMMENSES, prendront-ils le chemin du haut de la pile, mais en tous les cas, ils seront lus avant l’été (je sais il y a encore 4 mois) mais d’ici là, d’autres livres seront parus et Manoue craquera.

je sais je ne suis pas du tout raisonnable mais je m’en fiche, je gère le budget achats.