Portrait d’auteure : Florence Jouniaux

Bonjour tout le monde, aujourd’hui, j’ai eu de pouvoir interviwer Florence Journiaux . Voici les réponses :

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

De nature optimiste, je suis maman de 3 grands enfants, professeure de lettres classiques, passionnée de littérature, mais aussi de musique (chorale et chant lyrique, mais j’aime aussi le hard rock) et de danse.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’ai commencé voilà douze ans mon premier roman, une nuit. En fait, j’ai toujours aimé écrire, avec mon métier d’enseignante de lettres.

3/ Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ?

Je n’ai pas eu envie d’écriture c’est l’écriture qui est venue à moi. Je ne pensais pas écrire, quand, plusieurs soirs de suite, un même début de chapitre m’a trotté dans la tête. Je me suis relevée en pleine nuit, les mots, les phrases venant tout seuls…Et je n’ai plus arrêté depuis.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui, lesquelles ?

Je connais beaucoup d’autres écrivains (du moins par leurs livres et/ou virtuellement, grâce à Facebook notamment), des maisons d’édition connues et moins connues (il y en a tellement) ! Je citerais Bragelonne, Nouvelles Plumes, Le Lys Bleu, Xo et M+.

5/ Comment vous est venu l’idée de publier votre oeuvre ?

Avant même d’avoir terminé ma première trilogie, je voulais un avoir en main un « produit fini » pour le plaisir et le faire lire à ma famille et mes amis.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? en auto-édition ou avec une maison d’édition ?

J’ai choisi de publier chez Publibook dans un premier temps, puis Amazon, parce que c’était pratique. Récemment M+ a publié mon premier historique, La Stèle sacrée. Mais je garde Amazon pour mes autres romans pour l’instant, et surtout pour le numérique : je trouve que les tarifs des ME sont prohibitifs pour les e-books. J’attends donc de voir….

7/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Une immense fierté d’avoir réussi à finaliser mon projet, et la certitude que je n’arrêterai plus jamais d’écrire.

8/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

En 2009, je n’étais pas encore sur les réseaux sociaux, mais j’ai fait deux ou trois interviews dans les journaux, des séances de dédicaces dans ma ville, participé à des salons (dont celui de Genève), parlé à mes collègues profs et à ma famille. J’ai aussi adhéré à la Société des Auteurs Savoyards : nous faisons un printemps du livre chaque année.

9/ Avez-vous publié plusieurs romans ? Un nouveau est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

J’ai publié 13 romans de genres variés (fantasy, histoire, fantastique, SF et thriller) et un recueil de poésie. Je viens de publier mon deuxième thriller « Poupée blonde » et je suis en train d’écrire mon troisième roman historique. J’envisage aussi mon troisième thriller.

10/ Avez-vous participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

Oui pour les trois.

11/ Avez-vous participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

Oui, surtout pour mes premiers romans. C’est souvent sympathique de rencontrer des lecteurs, parfois frustrant, quand les gens passent sans vous regarder.

Florence nous propose différents genres de livres….

Portrait d’auteure : Corinne Falbet-Desmoulin

Bonjour, je continue mes ITW des auteures et là j’ai rencontré Corinne qui va nous parler d’elle. A vous Corinne,

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Corinne Falbet-Desmoulin. J’habite à côté de Bordeaux. Professeure des écoles durant vingt-sept ans, j’ai souhaité par la suite me consacrer à ma passion de l’écriture.

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence….)

J’écris depuis l’enfance (poèmes, album pour enfants, chansons, nouvelles, romans).

3/ Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ?

L’amour des mots, leur musicalité. Le désir de créer : je trouve cela fabuleux. Au départ, il n’y a rien, puis des oeuvres apparaissent, des personnages se mettent à vivre sous votre plume. Ecrire est pour moi un immense plaisir. Une évasion. Un moyen aussi de me dépasser, de me surprendre moi-même. Je trouve que l’écriture est une formidable voie dans la découverte de soi.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui, lesquelles ?

Oui, j’ai fait énormément de rencontres dans les Salons et sur Internet.

5/ Comment vous est venu l’idée de publier votre oeuvre ?

En 2015, j’ai commencé à participer à des concours de nouvelles. A ma grande joie, mes textes ont très vite remporté des Prix littéraires (dix à ce jour, dont quatre Premiers Prix). Cela m’a beaucoup encouragée et j’ai décidé de publier trois recueils de nouvelles.

Deux romans ont suivi (le troisième est rédigé mais pas encore édité). Enfin, j’ai souhaité partagger mes poèmes, écrits depuis l’âge de dix-sept ans. Deux d’entre eux viennent également de remporter un Prix.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? En auto-édition ou avec une maison d’édition ?

J’ai préféré me lancer en auto-édition avec BoD.

7/ Etes-vous satisfaite de votre publication ?

Très satisfaite.

8/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

J’étais heureuse et fière de mon travail.

9/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

Oui. J’ai un site internet, une page auteure fbk et j’envoie des newsletters à mes amis lecteurs.

10/ Avez-vous publié plusieurs romans ? Un nouveau projet est-il en cours d’écriture (futur proche ou lointain) ?

Mon nouveau projet est de retravailler mon premier livre (non édité) afin de le proposer à mes lecteurs avant Noël.

11/ Avez-vous participé à des concours littéraires, des séances de dédicaces, des salons du livre ?

Pour les concours, j’ai déjà répondu. Je fais très souvent des séances de dédicaces dans ma région. J’ai également participé à plusieurs Salons du Livre, dont celui de Mazamet en 2019, où mon recueil de nouvelles « Insolites » a été nominé pour le Prix de la Critique.
Je devais présenter mes ouvrages à celui de Paris en mars 2020, mais il a été malheureusement été annulé.

12/ Avez-vous participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

J’aime toujours beaucoup échanger avec mes lecteurs, lors des séances de dédicaces. Ce sont des moments privilégiés, toujours sympathiques.

Un jour de mars 2020 – 14 auteurs

Bonsoir, je tenais à participer en tant que bloggeuse et lectrice à partager le travail de quatorze auteurs de la Maison d’Edition. J’ai promis de le faire à Caroline et je tiens ma promesse. Alors faîtes de même, venez télécharger ce recueil, cela permettra aux auteurs de cette maison d’édition d’être remerciés pour le travail qu’ils ont fait.

Vous trouverez différents liens sur lesquels vous pouvez télécharger gratuitement le recueil de nouvelles……

Pour télécharger le livre Un jour de mars 2020, allez sur la boutique et cliquez.

rubrique Boutique, mais cela peut vous donner envie de voyager sur cette jolie édition.

https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/un-jour-de-mars-2020
https://books.apple.com/fr/book/un-jour-de-mars-2020/id1510336424?mt=11&ign-mpt=uo%3D4

Des semaines de confinement imposé depuis le début des bouleversements de notre société par le CONORAVIRUS. Et si c’était pour nous l’occasion de revisiter notre façon de vivre ?

Les textes qui suivent nous donnent un autre regard sur ces jours compliqués que nous vivons, avec réalisme, tendresse et beaucoup d’humour. Nos enfants avec l’aide à la guerre anti-Conoravirus, nos amis avec leurs messages pleins d’espoir, nos animaux par leur analyse humoristique de nos actions et réactions, nous content leurs visions du confinement dans des poèmes, des nouvelles, des contes pour petits et grands.

De la frontière franco-allemande à Madrid, de Genève à la Lombardie et jusqu’à la ville de Wuhan, leurs expériences, vécues ou imaginées sont pour nous des idées à reprendre, des exemples à comprendre, à suivre et à méditer pour nous interroger sur nous-mêmes.

Ces histoires autour du Conoravirus sont à lire et à relire pour relativiser et voir ce que nous pouvons tirer de positif de cet état de confinement.

Les fonds sont versés pour l’association Fondation de France https://www.fondationdefrance.org/

afin d’aider les soignants à combattre contre le Conoravirus.

Je vous demande également de bien vouloir partager cet article le plus possible, sur vos murs, blogs, sites personnels. Je vous remercie pour vos partages, vos dons (en mettant ce que vous souhaitez).

Le temps d’un livre

Portrait d’auteur : Sophie Détample-Caron

Sophie, a accepté de répondre à mes questions lors d’un interview. Voici, la voilà, dans son magnifique jardin qu’elle ouvre pour que nous plongions dans la piscine. Plouf plouf ! une boisson fraîche, un peu de lecture.

1/ POUVEZ-VOUS VOUS PRESENTER EN QUELQUES LIGNES ?

Je suis une personne atypique avec une hyperémotivité que j’ai toujours considéré comme une « tarre » ; aux vues de plusieurs épreuves affectives personnelle que j’ai traversées durant ma vie. Cette hypersensibilité m’a empêché d’être heureuse à bien des égards ; j’ai eu plusieurs échecs sentimentaux. J’ai été mariée deux fois, divorcée et veuve…. j’ai heureusement trois enfants magnifique. Par contre ma « tarre » s’est avérée très utile pour exercer ma profession de soignante (je suis infirmière) et pour me mettre à écrire, à imaginer des personnages, raconter des situations et des décors en profondeur et de « l’intérieur ».

2/ Quand avez-vous commencé à écrire ? (enfance, adolescence…)

J’ai toujours écrit, depuis que je sais tenir un stylo ! par contre j’ai commencé par des petites histoires, mon journal intime, un mode d’emploi d’écologie (à 12 ans), des chansonnettes et des poèmes… beaucoup de poèmes… durant mon adolescence et à l’âge adulte…Je n’ai commencé à tenter d’écrire un roman que sur le tard (à 46 ans).

3/ Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire ?

Le besoin de créer un monde imaginaire dans lequel l’amour avait la première place… le besoin de me défouler et de créer une situation que je ne vivais pas au quotidien, avec des personnes qui s’aiment et se respectent et qui surmontent les situations difficiles parce qu’elles sont sincères, honnêtes et authentiques. je rêve d’un monde dans lequel les personnes sont ainsi.

4/ Connaissez-vous d’autres écrivains, éditeurs ou libraires ? Si oui, lesquels ?

Depuis que je fréquente des salons du livre et des groupes de discussion sur internet, j’ai fait connaissance de plusieurs auteurs/écrivains très sympathiques et de talent…. Ils seraient trop nombreux pour les citer, mais il y a connaître et connaître… allez, je me lance pour en citer quelques uns : Laurel Geiss, Corinne Falbet-Desmoulin, Fanny Vernin, etc…Librairie ? ça manque cruellement dans mon coin, du coup, si je cherche un bouquin, je vais plutôt en grande surface, ou commande sur internet.

5/ Comment vous est venu l’idée de publier votre oeuvre ?

Ma fille m’a poussée, mon premier roman a dormi pendant quatre ans das un tiroir avant que je me décide à le proposer à des maisons d’édition.

6/ Quel mode de publication avez-vous choisi ? en auto-édition ou avec une maison d’édition ?

Quand j’ai cherché à faire publier mon premier roman « La nounou », je ne savais pas qu’il était possible de s’auto-édite. J’ai accepté la proposition d’une maison d’édition à participation financière : « Les éditions jets d’encre ». J’ai été guidée, corrigée, aidée, soutenue, etc… je ne regrette rien, je suis tombée sur une équipe vraiment très très sympathique, je les adore toujours, tous ! je ne les critiquerais jamais.

7/ Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque votre livre a été publié ?

Ouawh ! un immense sentiment d’accomplissement de soi ! J’ai enfin réussi à faire quelque chose de concret et de bien dans ma vie. Je ne pourrais plus jamais me considérer comme une « incapable ». Ce « bébé » a été complètement « réparateur » pour moi. En plus, il est beau et aimé de tous. Personne ne m’a jamais donné un avis négatif sur « la nounou » et beaucoup l’ont lu. J’en suis très fière.

8/ Etes-vous satisfait de votre publication ?

Pas de « ma publication mais de « mes publications » ! oui… mais au bout de quatre romans publiés par ma maison d’édition à participation financière, ayant très peu vendu, je me suis retrouvée face à un choix crucial : je n’ai plus un sou à investir dans les livres….. Soit j’arrête d’écrire, soit je continue à écrire mais je tente une auto-édition. J’ai choisi la deuxième solution et j’ai publié « Naufrages en miroir » première et deuxième parties par ce biais. J’en suis ravie.

9/ Au moment de la sortie de votre livre, en avez-vous parlé publiquement ? (page auteur fbk, blog perso, site perso, groupes fbk, famille, amis).

Ni à ma famille (hormis ma fille) ni sur internet. Mais j’en ai parlé autour de moi, là où je travaille et de nombreux amis me l’ont pris après, je l’ai mentionné sur fbk…Je ne participais sur aucun groupe d’écrivains à ce moment-là. Et, c’est seulement un an après que j’ai commencé à faire des salons du livre. Mais un journaliste local m’a tout de suite repérée, et je l’en remercie énormément, ça m’a beaucoup encouragée.

10/ AVEZ-VOUS PUBLIE PLUSIEURS ROMANS ? UN NOUVEAU PROJET EST-IL EN COURS D’ECRITURE (FUTUR PROCHE OU LOINTAIN) ?

Oui et oui. Le virus de l’écriture m’a pris, je ne peux plus m’arrêter. En plus, je varie les styles, je n’aime pas écrire toujours la même chose et rentrer dans une case.

Mon premier roman « la nounou » est un roman sentimental. Mon deuxième roman « la secte du bâton doré » est un roman d’aventures avec quelques scènes dignes d’un thriller. Mais il y a aussi du sentimental dedans, à découvrir absolument. Mon troisième est un recueil de petites histoires rigolotes pour petits et grands avec une moralité pour les parents à la fin de chaque histoire : « un soir – une histoire – pour toute la famille ». Mon quatrième livre est un roman qui raconte l’histoire d’une jeune femme qui entre en dépression après avoir vécu des épreuves douloureuses et qui se retrouve confrontée à son ange gardien qui lui donne le choix entre trois avenirs possibles (lui permettant également de réparer certaines erreurs du passé). Lequel va-t-elle choisir ? ce roman s’intitule « une ombre au tableau ». Et enfin, mon dernier roman en auto-édition c’est « naufrages en miroir ». Il est en deux parties – la première : « les échoués de St Lauris » raconte l’histoire d’un naufragé et d’une femme handicapée qui vont se rencontrer et s’entraider. La deuxième partie : « au-delà des maux, les entiments » fait suite à la première et met en scène deux nouveaux personnages : un homme malheureux qui s’est fait larguer par sa femme après 27 ans de vie commune et une femme, auxiliaire de vie, mal mariée, sous l’emprise d’un homme maltraitant despotique, jaloux, tyrannique. Ces deux personnages vont se rencontrer et s’entraider et…..ensemble, ils vont faire la connaissance des deux personnages de la première partie. Ils vont monter un projet commun.

Mon prochain roman ? j’ai à peine commencé, j’ai dans l’idée d’écrire un « polar-érotique »… mais chut, je n’en suis qu’au tout début, et je peux changer d’avis en cours de route, selon mon inspiration.

11/ Avez-vous participé à des concours littéraires ? des séances de dédicaces ?

Des salons du livre, oui quelques-uns, deux séances de dédicaces et j’ai tenté un concours littéraire qui accompagnait un salon, c’était un concours de nouvelles très local, la mienne n’a pas été retenue.

12/ Avez-vous participé à des séances de dédicaces ? Quel a été votre ressenti ?

J’avais la vague impression d’être une mendiante, de quémander de l’attention, de devoir baratiner pour vendre une marchandise que les gens n’ont pas forcément envie d’acheter. Je n’aime pas ça. Cela dit, j’ai très peu d’expérience dans ce domaine, et je me mets trop à la place des personnes qui passent par là par hasard et n’ont pas envie de se faire agresser.

Merci Sophie de nous avoir dévoilé un peu ton petit coin paisible d’auteure.

Des mots par la fenêtre

Les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

PARUTION LE 16 AVRIL 2020

64 auteurs se sont réunis pour illustrer un joli recueil, vous pourrez le trouver ici :

JJérôme ATTAL • Laetitia BALLY • Frédéric BAPTISTE • Catherine BARDON • Alain BENTOLILA • Ariane BOIS • Xavier-Marie BONNOT • Françoise BOURDIN • Françoise BOURDON • Michel BUSSI •Cécile CABANAC • Virginie CAILLÉ-BASTIDE • Annabelle COMBES • Jean-Paul DELFINO • Joseph DENIZE • Isabelle DÉSESQUELLES • Victor DIXEN • Samuel DOUX • Julien DUFRESNE-LAMY • Jim FERGUS • Isabelle FILLIOZAT • Sophie FONTANEL • Lorraine FOUCHET • Anne-Marie GAIGNARD • Karine GIEBEL • Raphaëlle GIORDANO • Héloïse GUAY DE BELLISSEN • Serena GIULIANO • Anne ICART • Claude IZNER • Philippe JAENADA • Jean-Joseph JULAUD • Maïa KANAAN-MACAUX • Yasmina KHADRA • Étienne KLEIN • Fouad LAROUI • Caroline LAURENT • Arnaud LE GUILCHER • Guillaume LE QUINTREC • Marc LEVY • Henri LOEVENBRUCK • Sophie LOUBIÈRE • LOUISON • Albane LINŸER • Murielle MAGELLAN • Charlye MÉNÉTRIER MCGRATH • Bernard MINIER • Nadine MONFILS • Viviane MOORE • Fabien OLICARD • Erik ORSENNA • Fabrice PAPILLON • Camille PASCAL • Pierre PELOT • Alain REY • Gwenaële ROBERT • Tatiana de ROSNAY • Romain SLOCOMBE • François-Henri SOULIÉ • Danielle STEEL • Christiane TAUBIRA • Colin THIBERT • Marjorie TIXIER • Rachel VANIER •

Vous pouvez vous le procurer ici : à la FNAC

https://www.fnac.com/livre-numerique/a14684452/Collectif-Des-mots-par-la-fenetre#FORMAT=ePub#omnsearchpos=2

ou sur amz ! mais je n’ai pas le lien

Ma petite contribution sera faite très prochainement.

Illustration de Stéphane MANEL

Recueil : Histoires d’espoir

A l’heure où nous vivons une pandémie et épidémie d’une saleté de virus qui touchent beaucoup de monde dans le monde, 20 auteurs se sont réunis pour publier un recueil de 20 histoires. L’argent sera versé à la Fondation de France : vous pouvez trouver le recueil sur les sites : (format epub et pdf).

https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/histoires-d-espoir

https://www.librinova.com/librairie/ouvrage-collectif-1/histoires-d-espoir

Ce recueil est venu enrichir ma liseuse. Cette dépense était prévue, je l’ai faite.

voici la participation des auteurs

Je vous laisse et vous souhaite une agréable lecture de ce recueil,

Merci de votre visite sur mon blog, à bientôt pour le prochain article. Si vous venez, laissez un petit commentaire, un j’aime. Cela fait toujours plaisir de voir que le travail est apprécié plutôt que de faire croire « oui j’y vais alors que liker est facile, je like sans lire

Le temps d’un livre,