Oh la la, mon tour à la trocante et voilà ce qui est tombé dans mon sac……….

Coucou, hier a.midi je devais faire quelques courses mais à côté du supermarché se trouvait « La Trocante », endroit ou vous pouvez dénicher beaucoup de choses (livres, CD, lave-linge, meubles, lits, canapés). Bon, vous avez deviné, 3 livres se sont retrouvés dans mon sac.

L’irrésistible histoire du café myrtille :

Ellen Branford, jeune et brillante avocate, mène une vie affairée à New York. Pour exaucer les dernières volontés de sa grand-mère, elle se rend à Beacon, minuscule ville côtière du Maine. Elle doit y retrouver l’amour de jeunesse de son aïeule et lui remettre une lettre. L’affaire d’une journée, pense-t-elle…

Mais rien ne va se passer comme prévu : à peine arrivée, Ellen tombe d’un ponton et manque de se noyer. La photo de son sauvetage par un certain Roy fait la une du journal local. Le destinataire de la lettre reste introuvable. Et le passé de sa grand-mère recèle ce qu’Ellen n’aurait jamais pu imaginer. Alors que son séjour se prolonge, la jeune femme se met à douter des choix qu’elle a faits jusqu’ici et qui lui semblaient si solides. A-t-elle vraiment la vie dont elle rêvait ?

L’ombre de la baleine de Camille Grebe

L’archipel de Stockholm vit des heures inquiétantes : des cadavres de jeunes hommes échouent sur ses côtes. Un tandem de flics est missionné : la jeune Malin, enceinte, et son supérieur Manfred, dont la fille est entre la vie et la mort. Les fausses pistes s’accumulent mais tout bascule le jour où la mère de Samuel signale sa disparition… Elle ne sait pas que son ado rebelle s’est trouvé une planque idéale sur une île désolée, embauché par la mystérieuse Rachel pour veiller su son fils Jonas, plongé dans un étrange coma.

Retournements incroyables, intrigues entrelacées, réflexion passionnante sur la fragilité de l’adolescence et de la filiation : Camille Grebe, la nouvelle dame du polar, réussit un tour de force.

Quand la pâtisserie s’en mêle Marylin Masson

Une très jolie comédie sucrée à déguster sans modération.

Eva se morfond profondément dans son job et se verrait bien devenir pâtissière, l’un des plus beaux métiers du monde. Elliott, pâtissier averti, guette lui aussi un changement de vie. Nos deux héros vont voir leur vie chamboulée, grâce à leur passion commune pour le langage des papilles. Sauront-ils surmonter leurs peurs et croire en leurs rêves ? A déguster sans modération !

Peut-être que vous aurez envie de vous les procurer avec ses couvertures qui donnent envie de se plonger dans ces lectures. Un peu de thriller parmi les romans.

Excellent dimanche et bonnes lectures.

Qui m’aime me le dise – Sophia Peignot

Résumé du roman 4e couverture (fnac)

Pas besoin d’aller au bout du monde pour trouver l’amour. Enfin… pas toujours.
 
Partir en voyage du jour au lendemain à l’autre bout du monde  ? Ça ne ressemble pas du tout à Céleste, casanière et raisonnable au possible. Pourtant, elle vient de le faire  ! Et tout ça pour se lancer dans un prétendu jeu de piste censé la mener jusqu’à son grand-père biologique. Avec comme compagnons de voyage Herbert, un ami de sa grand-mère appartenant à la catégorie des papys râleurs insupportables, et Gaspard, un infirmier du Jardin des Magnolias, beaucoup, beaucoup plus charmant, le voyage promet d’être explosif. Céleste ne sait pas si elle trouvera ce qu’elle est venue chercher, mais une chose est sûre  : sa vie va changer  !

Mon avis :

Céleste, jeune femme trop raisonnable tient une pâtisserie qui marche très bien et qui ne lui laisse pas un moment de liberté. Dès qu’elle rentre le soir, elle souffle un peu mais pas le temps de faire quoique ce soit comme sortir avec les amis, aller au cinéma, au restaurant.

Ce n’est qu’au moment de l’enterrement de sa grand-mère qu’elle fait connaissance avec Herbert, très bon ami de la grand-mère, elle lui a laissé une lettre dans laquelle elle a organisé un jeu de piste pour retrouver son grand-père paternel sous forme de jeu de piste.

Alors vous me suivez, prenez place auprès du hublot direction les Etats-Unis. Accompagnée de Herbert et de Gaspard, infirmier à la maison de retraite Le Jardin des Magnolias. Tous les deux seront la destresser lorsqu’elle aura peur de monter dans l’avion.

J’ai trouvé ce feel good très agréable à lire, en passant du rire aux larmes, j’ai passé un super moment et je vous invite à le lire. Belle lecture à vous. Bon voyage en compagnie de notre Céleste unique, notre Herbert grognon et notre Gaspard adorable.

Quand Cupidon s’en est mêlé – Nathalie Brunal

Coucou, voici le dernier roman feel good que je lis de cette auteure mais ce n’est pas son dernier. J’attends impatiemment ses prochains.

Une histoire à trois : Myriam, blogueuse culinaire, prépare tous les jours des nouveaux desserts qu’elle fait goûter à son mari Alex, banquier. Ils sont mariés depuis huit ans. Lui préfère rester tranquille, le style pépère lui convient très bien, maison boulot, sortir l’ennuie. Myriam ne sait plus quoi faire, n’est pas épanouie dans son couple. Elle décide de partir quelques jours chez une amie Maddy à Londres, blogueuse culinaire également pour échanger des nouvelles recettes.. Elle décide de partir un jour plus tôt.

Dans la gare, en attendant son train, elle s’assoit sur un banc, un homme prend place à côté d’elle. Le train arrive en gare, elle monte, s’installe……et …………

Pour connaître la suite, plongez vous dans ce roman feel good. Cette situation peut nous arriver à chacun de nous. Lisez-le je vous le conseille vivement comme tous ses romans. Un roman qui fait du bien, fait réfléchir.

Une belle romance, une écriture fluide toujours aussi agréable à lire. Vous avez lu hein : j’ai ADORE.

belle lecture,

Les tribulations d’Hortense – Nathalie Brunal

Venez pousser la porte de ce salon de thé dans lequel vous ferez la connaissance de notre héroïne Hortense, maman solo de 38 ans, Max 15 ans, ado rebelle, et Joris, petit bonhomme de 5 ans. Elle vient travailler avec Tata Martha tous les jours au salon de thé et confectionne des macarons et des cupcakes. Tata Martha, une femme de 60 ans avec une pêche d’enfer qui booste sa jolie nièce à aller de l’avant.

Vous me suivez c’est par là. Je vous recommande vivement de lire ce roman soit en version numérique soit version papier, vous sentez vos papilles qui vous chatouillent, je ne vous dis pas, j’ai dégusté beaucoup de macarons lors de ma lecture mais des faux hein sur papier.

Vous lisez ce roman qui vous donne la patate et la pêche dès que vous ouvrez le livre….

Vous pouvez contacter Nathalie Brunal sur fbk. Puis comme j’ai aimé celui-ci, je me suis empressée et j’ai profité de la promo sur amazon et j’ai pris les 4 derniers dont je vous ai parlé sur mon blog dans les dernières publications. Si vous me suivez, vous avez dû les lire.

Le temps d’un livre